10 : La GRANDE GUERRE 1914-1918

La PREMIERE GUERRE MONDIALE ou GRANDE GUERRE 1914-1918 :

Le 3 août 1914 la guerre est déclarée. La mobilisation du XIV° corps d’armée s’effectue selon les prévisions : elle envoie 40000 hommes sur la frontière des Vosges.

La Région, située loin des combats, apporte une importante contribution à la Guerre : elle est en effet une zone de soutien industriel majeur (armement, transports, explosifs), de soutien sanitaire (soins aux blessés et aux malades), ainsi qu’un relais de communication par les ondes-radio avec nos Alliés, le Front et le Bassin Méditerranéen. La guerre entraîne aussi le développement de l’aviation militaire dans la Région.

Et enfin il faut souligner le rôle des femmes de Rhône-Alpes, remplaçant les hommes et travaillant pour eux , en particulier dans les usines d’armement et dans les formations sanitaires locales.

Les HÔPITAUX COMPLEMENTAIRES pendant la GRANDE GUERRE

Jeudi 15 novembre 2012 // 10 : La GRANDE GUERRE 1914-1918

Les FORMATIONS SANITAIRES à LYON et COMMUNES PROCHES en 1914-1918
Août 1914, premier mois de guerre, les premiers trains sanitaires transportant des blessés arrivent à partir du 21 à la gare de Vaise, puis également à la gare de la Part-Dieu, remplacée par la suite en 11/1915 par la gare des Brotteaux. La ville de Lyon, éloignée des combats, bien placée sur un grand axe d’évacuation et bien dotée en infrastructures va jouer un rôle majeur dans le traitement des blessés et malades. La capacité (...) Lire la suite »

LA CHIMIE de GUERRE dans la REGION

Samedi 2 avril 2011 // 10 : La GRANDE GUERRE 1914-1918

L’INDUSTRIE CHIMIQUE de GUERRE dans la REGION 1914-1918 :
En 1914, dès les premier mois de la Grande Guerre, la consommation des obus d’artillerie est énorme et l’industrie peine à y faire face, mais fabriquer des obus implique en amont la production de poudre et d’explosifs. L’industrie chimique de notre Région va alors jouer un rôle essentiel dans la production des matières premières nécessaires ; essentiellement le phénol pour les explosifs, l’acétate de cellulose pour l’aéronautique et enfin les (...) Lire la suite »

Le Général DEGOUTTE

Lundi 28 mars 2011 // 10 : La GRANDE GUERRE 1914-1918

Le GENERAL Jean-Marie DEGOUTTE (1866-1938) :
Fils d’agriculteur, Jean-Marie-Joseph Degoutte naît à Charnay en Beaujolais. Pensionnaire au lycée de Bourg-en-Bresse, il est un élève brillant. En1887 il s’engage au 30° Régiment d’Artillerie, où le colonel le fait entrer à Saint-Cyr en 1888 (promotion "Grand Triomphe").
La CARRIERE COLONIALE :
Degoutte choisit la Coloniale, il sert 4 ans au 4ème zouaves en Tunisie. Volontaire pour l’expédition de Madagascar, sa candidature n’est pas retenue : contournant (...) Lire la suite »

La REGION et les TELECOMMUNICATIONS en 14/18

Samedi 6 novembre 2010 // 10 : La GRANDE GUERRE 1914-1918

Le RÔLE de la RÉGION dans les TÉLÉCOMMUNICATIONS :
FERRIÉ et la TSF Né à Saint-Michel-de-Maurienne, Gustave Ferrié (1868-1932), polytechnicien, officier du Génie, s’oriente vers la télégraphie et se consacre au développement de la télégraphie sans fil (TSF) et participe en 1899 aux premières expériences radio de Marconi. Il est chargé par le ministère de la guerre de développer les applications militaires de la TSF. En 1903 il perfectionne la TSF en inventant un nouveau récepteur "électrolytique" et propose (...) Lire la suite »

CONTRIBUTION de la REGION à LA GUERRE 1914-1918

Mercredi 16 juin 2010 // 10 : La GRANDE GUERRE 1914-1918

LYON et sa RÉGION pendant la GRANDE GUERRE 1914-1918 :
Lyon et sa région épargnées par les combats, ont été, pendant cette guerre, le théâtre d’un effort considérable au plan industriel, sanitaire, financier, dont le souvenir s’est effacé. INDUSTRIE MÉTALLURGIQUE Avec la stabilisation du front, l’Artillerie a pris une importance considérable et il faut dans l’urgence accélérer la fabrication des canons, surtout le 75 de campagne. La vallée du Gier, de Givors à St-Chamond, a produit avec Saint-Etienne (...) Lire la suite »

Le Général BERTHELOT

Lundi 24 mai 2010 // 10 : La GRANDE GUERRE 1914-1918

Le Général BERTHELOT (1861-1931)
Fils d’un gendarme qui deviendra officier, Henri Mathias BERTHELOT est né à Feurs (Loire). Au hasard des affectations de son père, il est lycéen à Lyon.
Sorti de Saint-Cyr 4ème de la promotion "Egypte", il est affecté en Algérie au 1° Zouaves, puis 15 mois plus tard, il est au Tonkin, où il reçoit le baptême du feu. Il est rapatrié en 1887 au 96° RI à Gap. Il est ensuite élève à l’école de guerre, dont il sort en 1891. Capitaine, il alterne ensuite commandements en unités (...) Lire la suite »

1 | 2