VISITE DU MUSEE /3 - Des GUERRES DE RELIGION à LA FIN DU XIX° SIECLE

Samedi 20 juin 2020 // ACCUEIL et COMMUNICATION

VISITE DU MUSÉE /3 - Des GUERRES DE RELIGION À LA FIN DU XIX° SIÈCLE 1550-1900 (SALLE 2)

De 1550 à la RÉVOLUTION DE 1789
La visite de cette salle commence par la période des guerres de religion, avec la chevauchée du baron des Adrets de sinistre mémoire et la prise de Lyon par les Protestants (1562-63).
La fin du XVI° siècle est marquée par les conflits avec le duc de Savoie qui aboutissent en 1601 à l’annexion de la Bresse et du Bugey au royaume par Henri IV (traité de Lyon).

frontières en 1601


Les deux siècles qui suivent jusqu’en 1789 sont marqués par de nombreuses guerres, qui dans la région se limitent à des affrontements en Italie du nord et sur les frontières des Alpes (guerre de la Ligue d’Augsburg, guerre de succession d’Espagne...).

Plan de 1789 : le quartier des Terreaux


La RÉVOLUTION et le SIÈGE DE LYON
Un plan de Lyon en 1789 permet aux visiteurs la comparaison avec le plan de 1550 et de mesurer l’évolution de la ville. Plusieurs panneaux illustrés décrivent les causes et le déroulement du Siège de Lyon déclarée ville rebelle en 1793 par les troupes de la Convention. La prise de la ville est suivie par 6 mois d’une répression féroce, la "Terreur Rouge" (plus de 1800 condamnations à mort...).

Le CONSULAT et L’EMPIRE
Les différents passages à Lyon de Napoléon sont relatés. La Grande Armée est représentée par des vitrines de figurines.
Le déclin de l’Empire en 1814 amène l’invasion autrichienne dans la région. Le maréchal Augereau échoue à les repousser à St-Georges de Reneins puis à la bataille de Limonest. Les autrichiens occupent la ville.
L’année suivante c’est le retour de l’Île d’Elbe de Napoléon, qui s’arrête à Lyon : "Lyonnais, je vous aime !". Le maréchal Suchet, natif de Lyon, est chargé de défendre la frontière des alpes ; mais la défaite de Waterloo entraine une 2ème occupation autrichienne de 5 mois.

La RESTAURATION ET LA MONARCHIE DE JUILLET
Le musée met en valeur pour cette période les révoltes des canuts (1831, 1834) et la construction de la première ceinture fortifiée de Lyon (développée en salle 3).

Tissage en soie : le duc d’Aumale visitant un atelier de canut


Le SECOND EMPIRE et LA GUERRE DE 1870
Le Second Empire est une période de grands travaux civils et militaires, dominée à Lyon par la personnalité du maréchal de Castellane.
La Guerre de 1870 se déroule en dehors de la région, laquelle envoie au combat les régiments de "Mobiles" et des légions de volontaires. Le monument des "Enfants du Rhône" au parc de la Tête d’Or honore leur mémoire.

Maréchal de Castellane


La TROISIÈME RÉPUBLIQUE et L’AVENTURE COLONIALE
La défaite de 1870 impose aux autorités de la III° République qui s’installe, une importante réorganisation militaire, ainsi que la fortification du territoire. Lyon devient le siège du XIV° corps d’Armée et est dotée d’une deuxième ceinture fortifiée.
Cette période est aussi celle des explorations et conquêtes coloniales, dans lesquelles s’illustrent quelques figures régionales : Garnier, Faurax, Marchand...
Une vitrine abrite des souvenirs du commandant Faurax.

Souvenirs du commandant Faurax


La visite se poursuit par la salle 3, consacrée aux fortifications.